La guerre de 1812 et la bataille de Queenston Heights, 1812 (Leçon simple)

  • La mission
  • Grilles d'évaluation
  • Introduction
  • Indices
  • Ressources
    • Livres
    • Articles
    • Artéfacts
    • Photographies
    • Cartes
    • Lignes du temps
    • Audio-visuels
    • Suppléments
  • Activités
  • Guide du prof

La mission

Mise en scène


Nous sommes en Octobre 1812 dans le Haut-Canada (Ontario). Depuis le 18 juin, les États-Unis d'Amérique sont officiellement en guerre contre l'Angleterre et à ses colonies d'Amérique dont le Canada. Deux enjeux importants sont au cœur du conflit : (1) les barrières tarifaires entre la France et l'Angleterre empêchent les navires marchants américains de commercer librement avec les deux pays et (2) les visions expansionnistes des colons américains et des « War Hawks » (faucons de guerre) qui souhaitent envahir les colonies britanniques et contrôler les territoires autochtones des Grands Lacs.


Une attaque militaire contre le Canada apparaît donc nécessaire pour défendre les intérêts américains en Amérique. L'ancien Président des États-Unis, Thomas Jefferson, était convaincu que la victoire sera rapide.


« La conquête du Canada pour cette année, comme Jefferson le déclara ouvertement, ne sera qu'une simple promenade militaire... ».
Selon un plan visant à envahir le Canada et à reprendre Fort Détroit, capturé par les Anglais en août 1812, 6000 soldats américains sous le commandement du Général Stephen Van Rensselaer lancent une attaque surprise au matin du 13 octobre. L'objectif est le village de Queenston Heights situé sur les bords de la rivière Niagara, tout juste en face de Lewiston and Fort Gray (États-Unis). Bien que l'attaque américaine ait pris les troupes canadiennes et britanniques par surprise, les Américains sont finalement repoussés par le Général Isaac Brock et ses 2000 soldats réguliers, miliciens et alliés autochtones. Plus de 300 soldats américains sont tués ou blessés dans la bataille et près de 950 sont faits prisonniers. Du côté canadien, 14 soldats trouvent la mort, dont le Général Brock et son aide-de-camp, le Colonel Macdonell.


Un témoin important de la bataille de Queenston Heights est l'officier de milice Archibald McLean, membre du 3e régiment York Milicia, qui rédigea une lettre détaillée de la fameuse bataille le 15 octobre 1812.

Comment s'est déroulée la bataille de Queenston Heights?


 


Tâche
1. Prenez connaissance de la carte géographique de Queenston et de la région du Niagara et localisez les lieux de la bataille et ses environs
 
2. Lire attentivement la lettre d Archibald McLean et notez les passages qui vous sont importants
 
3. En sélectionnant différentes « figurines » britanniques/canadiennes et américaines dans la marge (soldats, barques, canons, généraux), recréez  la scène de la bataille à partir de votre interprétation de la lettre
 
4. Une fois cette tâche complétée, comparez votre tableau avec l’œuvre historique produite en 1836
 
5. Notez les ressemblances et/ou les différences entre votre tableau et celui de 1836
 
6. Expliquez pourquoi votre tableau ressemble et/ou diffère de celui de 1836
 
7. Le tableau de la bataille de 1836 est-il « plus exact » que le votre ? Expliquez votre réponse.

A partir des sources historiques disponibles, recréez la scène de la bataille de Queenston Heights.
 
Pour réaliser votre mission, vous devez recourir aux faits provenant des sources primaires. Pour en savoir davantage sur la façon d'interpréter les sources primaires en histoire, consulter Le Projet de la pensée historique


ou le document de travail dans la section "Outils" 

Accepter la mission

Share

  • Facebook